Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

 

 

Rechercher

28 février 2008 4 28 /02 /février /2008 11:02
Allocution de Paul Biya : déclaration de guerre contre l’opposition

Compilé par Juliette Abandokwe

 

« Pour certains, le but est d’obtenir par la violence ce qu’ils n’ont pu obtenir dans les urnes… »

 

 « Le Cameroun entend bien rester un Etat de droit… Le désordre ne peut apporter que malheur et misère. Tous les moyens légaux dont dispose le gouvernement seront mis en œuvre pour que force reste à la loi. »

 

Rappelons que le 18 janvier déjà les manifestations contre la révision de la Constitution avaient été interdites à Douala.

 

A rappeler également, l’arrestation de Monsieur Mboua Massok, 1er Prix Moumié de la Résistance, le samedi 16 février à Douala, au cours d’une manifestation qu’il avait organisée pour protester contre la volonté de Paul Biya de modifier la Constitution du Cameroun pour se donner la légalité d’une présidence à vie. Il a été arrêté avec son fils Camille Mboua, et l’une de ses collaboratrices, Aicha, membre de l’association « Cri de la Femme ».

 

Adamou Ndam Njoya

Président de l'UDC, dans l'opposition

« L'opposition s'attendait à tout, sauf à cette déclaration de guerre du président Biya. L'opposition n'est pas derrière cette agitation, elle est le résultat des problèmes des camerounais et le président Biya devrait réagir autrement plutôt que d'employer un langage musclé d'un autre temps ».

28/02/2008 par Cyril Bensimon

  

Rodrigue Batogna

Président de l'association de défense des droits des étudiants du Cameroun.

« Sur le campus de Yaoundé 1, nous avons eu une intervention violente des forces de l'ordre, qui a fait des blessés. Ces représailles n'ont aucune justification ».

28/02/2008 par Cyril Bensimon

Partager cet article

Repost 0
Published by Juliette Abandokwe - dans Cameroun
commenter cet article

commentaires

Textes De Juliette