Textes de Juliette

26 septembre 2008
GabonEco

 

Lapiro de Mbanga condamné à 3 ans de prison pour avoir participé aux émeutes de février ayant eu lieu au Cameroun !Lapiro de Mbanga, star de la chanson dans les années 80 au Cameroun, reconnu pour ses prises de position en matière de politique dans son pays, arrêté au lendemain des émeutes s’étant produites au mois de février dernier, a été condamné le 24 septembre à trois ans de prison pour avoir participé au mouvement social.

Souvenez-vous, c’était au mois de février dernier, alors que le chef d’Etat camerounais avait décidé de réviser la constitution du Cameroun, les populations avaient exprimé leur désapprobation en participant à des émeutes au cours desquelles, mille six cent personnes avaient été arrêtées pour raison de «casse» ou de «vols». Lapiro de Mbanga qui, au fil des années a toujours contesté le régime en place, avait lui aussi montré son mécontentement en interprétant notamment «Constitution constipée».

Rappelons d’ailleurs que es émeutes avaient fait 40 morts dans le sud du Cameroun aux dires des autorités. C’est donc le mercredi 24 septembre que l’artiste a été condamné par le tribunal de Nkongsamba «pour pillage en bande, attroupement et obstacle sur la voie publique.». Le chanteur camerounais a d’ailleurs fait appel.

Son épouse, déclarait à la presse que son époux était tout simplement victime de harcèlements. : «On dit que mon mari est l'auteur des casses à Mbanga alors qu'il a plutôt calmé les gens pour qu'ils ne mettent pas le feu à la mairie».

A 51 ans, Lapiro de Mbanga, chanteur populaire camerounais dans les années 80, n’en est pas à sa première affaire avec la justice ; candidat du parti d'opposition Social Democratic Front (SDF) de John Fru Ndi aux élections municipales de Mbanga, l’artiste avait également été condamné à 200 millions de francs CFA (300.000 euros) de dommages et intérêts à l'égard de la Société des plantations de Mbanga (SPM) et à 80 millions (120.000 euros) destinés au Centre des impôts de cette localité pour des préjudices subis lors des émeutes.

Ayant fait, espérons que l’auteur compositeur retrouvera sa liberté le plus tôt possible.

Retour à l'accueil
 
Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés