Textes de Juliette

10 septembre 2009
Gaboneco.com


Le vice-Premier ministre camerounais, Amadou Ali, a budgétisé 9 milliards de francs CFA aux sociétés mandatées pour enquêter sur les comptes de 64 profils suspectés d’avoir détourné les deniers publics du Cameroun. Lancée depuis 2006, la lourde opération «Epervier» n`est encore parvenue à faire ses preuves avec seulement 8 emprisonnements en 3 ans et aucun montant rapatrié à ce jour.


Plus de 9 milliards de francs CFA ! C’est la somme que dépensera le Cameroun avec l’opération «Epervier» lancée depuis 2006 par le Vice-premier ministre camerounais, Amadou Ali, avec les experts mandataires Friendship Worldwide Inc et Qatar Suisse Services, pour retrouver et ramener l’argent détourné par les pontes du régime camerounais.


Cette somme est le cumul des sommes provenant des contrats signés entre la République du Cameroun et les différentes structures chargées de «conduire une enquête d’expertise et d’investigations financières internationales contre la corruption et le détournement de fonds de l’Etat du Cameroun, auprès des établissements financiers et des organismes financiers internationaux (…) et d’établir des profils détaillés avec indication des comptes bancaires et avoirs détenus directement ou indirectement par certains pontes du régime», comme le précise la lettre de mission accompagnée des contrats et adressée à Dooh Collins Francis, directeur du cabinet Strageco et chargé de l’enquête par le Vice-premier ministre.


Ainsi Friendship Worldwide Inc., société chargée d’établir les comptes détaillés de 12 profils et de bloquer


les actifs soustraits à la République du Cameroun afin de les récupérer pour le compte camerounais, serait rémunérée à 148 584 000 francs CFA par profil. Cette société devrait ainsi encaisser au total 1 783 008 000 francs CFA et devrait toucher une fois leur travail terminé 2 952 000 000 de francs CFA par profil, ce qui fixe sa rémunération à 4 735 008 000 francs CFA. En plus de tous ces versements, Friendship Worldwide Inc. recevrait 5% des montants qui seront recouvrés par le Cameroun.


Hormis Friendship Worldwide Inc., monsieur Ali a fait intervenir Qatar Suisse Services pour fouiller les comptes et avoirs de 27 autres personnes tenues en anonymat. Pour cette opération, cette société devrait toucher 110 500 000 francs CFA par profil. Fixant ainsi l’enquête sur 37 personnes à traquer par cette société, le Cameroun déboursera pour cette opération 4 309 500 000 francs CFA.


Ainsi, pour le Cameroun, traquer les pilleurs des caisses de l’Etat qui ont expatrié les fonds publics leur reviendrait par cumul à 9 044 508 000 francs CFA.


Cette opération onéreuse qui n’a toujours pas permis au Cameroun de rapatrier ses fonds détournés, a quand même permis jusque là d’incarcérer après 3 ans 8 personnes à la prison centrale de Yaoundé sur les 64 suspects qui sont toujours en liberté.


Elle aurait cependant pu être évitée si l’Etat camerounais avait pris la peine de faire suivre les correspondances bancaires des 64 présumés pilleurs qui les reçoivent par la poste camerounaise, pour ainsi retracer leurs comptes au lieu de parcourir le monde.

Retour à l'accueil
 
Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés