Textes de Juliette

3 mars 2010
Source:  blog de Makaila Nguebla


J’ai été personnellement très enthousiasmé par les débats politiques lors de la compagne présidentielle togolaise de ce mois de fevrier 2010. Malgré la main mise du clan Nganssibé sur tous les domaines (administration, armée, économie, constitution) mais il existe toujours des hommes dignes qui ont dit haut et fort tout le mal qu’ils pensent de 40 ans de régime du RPT. Ils sont nombreux mais je retiendrai surtout le très charismatique Jean-Pierre FABRE et le vaillant Kofi YAMGNANE qui abondonne sa vie paisible française pour venir mettre la main dans les politiques usées et personnalisées togolaises. Que dire du jeune secrétaire general du CAR de Me Yawovi Agboyibo  ou  de cet avocat, ancien vice président de la Ceni qui a déclaré aux yeux du monde que les résultats des élections publiées en 2005 n’étaient pas celles des urnes. Bravo les hommes politiques togolais. Africa 24 nous a permis de suivre de bout en bout votre éloquence et la force de vos convictions. Peut être que la fraude rptiste vous empêchera encore d’accéder à l’alternance tant recherchée mais sachez que vous avez amplement rempli votre devoir. Vos débats contradictoires ont montré clairement l’absence d’un protagoniste en face de vous.


Pour revenir à mon cher pays, je crains fort qu’un tel débat politique ne puisse jamais avoir lieu sous nos cieux. En effet, Dieu nous a donné des hommes politiques argentivores, égoïstes, hypocrites qui ne disent jamais tout haut ce qu’ils pensent. 2 ans après les enlèvements des opposants tchadiens, les principaux protagonistes n’ont toujours pas le courage de dire à l’opinion nationale et internationale la réalité des faits de ce février 2010 . Le soit- disant opposant  lol mahamat choi, lui aussi victime s’engouffre dans l’hypocrisie la plus abjecte en refusant de dire réellement ce qui s’est passé, moyennant des billets craquants offerts par le commanditaire deby.


Kamoungue Wadal, jadis considéré comme le militaire le plus courageux a choisi la voie du mangement et se tait dans un gouvernement moribond. Que dire des nouveaux riches younousmi, pahimi albert, djasnabaye , nadingar Emmanuel. Ce beau monde représente une honte pour le Tchad car pour accéder à ces postes ministériels, ils ont du trahir leurs collègues ou leurs partis d’origine. C’est vrai qu’il existe une petite minorité qui fait l’exception mais cela n’est pas suffisant pour alimenter un débat digne de ce qui se passe en Afrique de l’ouest. Yorongar ou Salibou Garba seuls ne peuvent faire face au MPS qui achète avec des dizaines de millions tout ce que le Tchad compte comme juristes, économistes, gestionnaires, politiciens, chefs traditionnels. Pour moi, toutes ces personnes ont perdu les qualités humaines pour n’être que des instruments aux mains du roi. Ils ont fait l’inverse de la déclaration mémorable de Sekou Touré : « nous préférons être pauvres dans la dignité qu’être riches dans l’esclavage ». Si non, comment peut on comprendre des hautes personnalités bradées des gros diplômes soutenir des politiques abjectes impulsées par Deby. Comment peuvent ils garder de silence lorsque la corruption bat son plein au Tchad. Au nom de quels principes, peuvent ils garder un silence lorsque des milliers de tchadiens sont expulsés de leur maison sans mesures d’accompagnement par le  voleur Zene Bada et son patron Deby au moment où ils pleuraient leurs morts suite à l’incursion des rebelles de février 2008?

Comment peut on arrêter quelqu’un, l’accuser de détournements et le gracier sans jugements au vu et su de tous les hommes de droit?  Savez vous, chers lecteurs, que les actuels ministres de pétrole Mahamat nasser, ministre de commerce Mahamat Ali Hassan ont été deux plus tôt demis de leurs fonctions et nommés à nouveau ministres sans moindre jugement qui puisse les blanchir ? c’est ridicule, chers compatriotes tchadiens, c’est ridicule. Cessons de nous ridiculiser aux yeux du monde alors que ce monde est devenu village planétaire et que le Tchad, grâce à sa télévision désormais internationale et à la magie de l’internet  est analysé quotidiennement par le monde. Les griots tchadiens, suivez mon regard, connaitrons un jour le même sort que les griots nigériens , à la chute de Tandja mamadou. Ils se sont tus à jamais et n’auront jamais le courage et la fierté de parler au public. Leur tort est d’avoir encouragé et cautionné le mal perpétré par Tandja.


Combien de tchadiens cautionnent et encouragent –t-ils  le cancer debyste ? ces messieurs savent –ils ce qui les attend au jour dernier jugement ?peuvent -ils me dire où se trouvent actuellement les ministres nigeriens des mines, des finances et le premier ministre?

Merci beaucoup

Daniel hongramngaye

Retour à l'accueil
 
Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés