Textes de Juliette

27 juin 2011
NODYNA

 


http://t3.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcTREYUeKfsgr-p4XaDclJ9jZ4xqdaR76TZ_j_zcC8ZD5Rq3ilWECgLe 21 juin 2011, de 9h à 19h45, le régime répressif encore en place au Cameroun pour le grand mal du Peuple Camerounais a encore fait investir les environs et la résidence du Leader Nationaliste Panafricain Agissant, Cbt. MbouaMassok par un nombre significatif de ses forces répressives en tenue de guerre. Leur mission du jour ? Empêcher l'accès au Pavillon du Devoir Nationnal, siège de la NODYNA, qui fait corps avec la résidence du Combattant MbouaMassok. 

 

En effet, il se trouve que la Nouvelle Dynamique Nationaliste Africaine (NODYNA) y avait convié la presse et d'autres personnes sélectionnées à assister à la  conférence publique que devait ici ce jour dès 14h, donner son Leader et candidat à l'élection présidentielle attendue au Cameroun. Aussi, tous ceux et celles qui se sont retrouvés dans les parages de la résidence sous surveillance accrue se sont vus, sans ménagement aucun et pour certains avec une nette brutalité, être purement et simplement éconduits. Ici les journalistes étaient de manière particulière sur la ligne de mir de ces tenants illégaux d'une concession privée. 

 

Face à cette autre atteinte de ses droits par le régime, le propriétaire légitime et légal des lieux Combattant MbouaMassok, ayant jugé utile d'en savoir plus, s'est par téléphone entretenu avec le Délégué Général à la Sureté National à qui, prenant à témoins le public et le Commissaire de 13è à Douala présent sur les lieux, il a exposé la situation présente. Telle n'a pas été la surprise de Combattant MbouaMassok, lorsque le Chef de la police au Cameroun, au terme d'une longue litanie, a ainsi conclu : 

 

"Monsieur MbouaMassok, nous avons décidé qu'avec vous, nous n'allons plus passer par quatre chemins... Sachez que désormais même si c'est dans votre salon, vous n'avez pas le droit de tenir une réunion sans au préalable sollicité et obtenu ''l'autorisation'' des autorités compétentes".  "Je ne connaissais pas cette loi que vous vous proposez ainsi d'appliquer à mon égard Monsieur le Délégué" a tenté de rétorquer Combattant. "Maintenant sachez-le Monsieur MbouaMassok et j'assume ce qui va s'en suivre".

 

Une résistance citoyenne a été engagé et la rencontre, certes avec près de 2h de retard, a fini par avoir lieu. L'ordre du jour qui prévoyait entre autres la présentation du programme électoral du Combattant intitulé "Pour 2011, Voici mon projet de refondation du Cameroun", une déclaration du Leader Nationaliste a été suivi. De cette déclaration, il ressort que pour Combattant MbouaMassok, la NODYNA et l'Action pour l'Alternance et l'Alternative Assurées en 2011 "4A-2011" le problème n'est plus sur le départ du Président Camerounais actuel mais, sur comment lui-même, sa famille et son régime devraient, ici et maintenant, négocier et obtenir du Peuples-des-Victimes de leur gouvernance, une sortie humaine de la scène politique. Dans ce sens une brochure a été commise par le Leader de la NODYNA et animateur principal de "Résistance Jusqu'au But".

 

En pièce jointe, vous trouvez la couverture de ladite brochure dont la substance vous sera sans délai adressée. La brochure elle-même est disponible au coût unique de 1000frs CFA.

 

Cbt. NKWE Selle
Nationaliste Panafricain Agissant
Communicateur

Retour à l'accueil
 
Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés