Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

 

 

Rechercher

8 juin 2013 6 08 /06 /juin /2013 17:11

7 juin 2013
Ramata Soré


Greenpeace International et l'institut Oakland réclament "une enquête approfondie" sur la société américaine Herakles Farms et son projet controversé de culture de palmiers à huile au Cameroun.

En mai dernier, Greenpeace et l'institut Oakland ont publié un rapport accablant contre Herakles Farms, affirmant que "des employés de la société auraient pris part à des activités de corruption, versé des pots-de-vin pour rallier un plus grand soutien en faveur du projet au Cameroun".

Un autre rapport du ministère des forêts camerounais reprochait en outre fin avril à la société américaine des méthodes "d'intimidation et de corruption" pour acquérir des terres au Cameroun.

En 2009, le gouvernement camerounais avait signé avec Herakles Farms un accord de principe pour une concession de plus de 73.000 hectares dans le sud-ouest pour la culture du palmier à huile.

Mais les autorités ont suspendu les activités d'Herakles fin mai, parlant d'"atteintes à la réglementation forestière et des revendications récurrentes des populations riveraines", qui avaient manifesté à plusieurs reprises leur opposition au projet.

Au micro de Ramata Soré, écoutez Frédéric Amiel, chargé de campagne Forêts pour Greenpeace France.

 

 


A2F0DBD5_2_dwdownload.mp3

Partager cet article

Repost 0
Published by Juliette Abandokwe - dans Cameroun
commenter cet article

commentaires

Textes De Juliette