Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

 

 

Rechercher

25 décembre 2011 7 25 /12 /décembre /2011 19:07

25 décembre 2011
Patrice Nganang

 

Le vrai crime d’Enoh Meyomesse : être Boulou, opposant, intelligent et résolu à changer les choses au Cameroun.

 

http://t2.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcTXWiOH9tbAAJoM_1sUfTC1xxYNh5Ev8rlptO-rzAzaSWULExWF0QIl n’y a rien d’étonnant que pour parler de ce compatriote embastillé en ce moment, il faille user de tant de qualificatifs qui en ce qui le concerne ne participent pas d’un simple habillage de texte. Pour le régime en effet, Enoh est dangereux parce qu’il est Boulou et à ce titre constitue un très très mauvais exemple dans cet hinterland du pays béti que l’on veut absolument présenter comme homogène avec à la limite l’unique exemple de dissidence et de contestation antérieur  au « renouveau » du président Biya, du célèbre Abel Eyinga.

 

Enoh est ensuite dangereux car étant un opposant. En effet, dans un pays où il y a tant de gens qui revendiquent bruyamment ce titre, il n’est pas aisé de faire la différence entre tout ce beau monde. Pour essayer de le faire, je me crois obligé de faire appel à de très vieux souvenirs. En effet, j’ai connu Enoh à Paris en 1979-80, dans un café sur le Boulevard Saint-Michel.

 

De ce jour là, il me reste en mémoire, deux choses : premièrement, c’est ce jour là que j’ai fait la connaissance de Paul Dakeyo, un de nos grands poètes, écrivains et éditeurs, que me présenta alors Enoh ; deuxièmement, il y a donc plus de trente ans, Enoh me parla de Demain le Cameroun, un journal dont il était l’animateur fondateur, et je crois savoir avec l’aide financière d’un certain nombre de compatriotes dont notamment Denis Panga et Abel Eyinga. Demain le Cameroun, rien qu’un tel titre à cette époque là en disait déjà long sur ce que pensait ce compatriote de notre pays.

 

Je vous laisse imaginer la suite à l’aune des événements et de ce qui lui arrive à présent. Enoh, est dangereux pour le régime parce qu’il est intelligent. Pour étayer ceci, je suis obligé de révéler la confidence qu’il m’a faite il n’y a pas bien longtemps ; celle d’avoir créé le Parena pour Abel Eyinga et non pour lui-même. N’est-ce pas là une preuve d’intelligence que d’avoir compris depuis longtemps que l’union fait la force et de s’être démarqué de se besoin maladif de représentation qui caractérise la grande majorité des membres de l’establishment politique camerounais.

 

Enfin Enoh est dangereux pour le régime parce qu’il est résolu à changer les choses au Cameroun. Notez bien que je ne dis pas résolu à chercher les moyens de changer les choses. Non, je dis bien résolu à changer les choses car, c’est certainement dans cette direction qu’il faut creuser pour comprendre pourquoi il est en ce moment dans les rets du régime. Demain ne soyez pas étonné que M. Bedzigui soit arrêté et que l’on nous le présente comme un dangereux trafiquant de drogue. Notre compatriote Patrice Nganang à tout compris. Etre Beti et opposant dans le Cameroun de Paul Biya, n’est pas une sinécure, mais plutôt une gageure même si, être opposant résolu tout court dans ce pays, est un chemin de croix. Woungly-Massaga en est un exemple vivant.

Partager cet article

Repost 0
Published by Juliette Abandokwe - dans Cameroun
commenter cet article

commentaires

Textes De Juliette