Textes de Juliette

3 novembre 2009
Source: Le Messager



M
es chers compatriotes,
Chers militants et militantes du RDPC,

En ce 27ème anniversaire du Renouveau National, je suis très heureux de m’adresser à vous, par le biais de cette lettre, pour vous parler de l’avenir du Cameroun. Cet avenir, il est  entre les mains de chacune et de chacun d’entre nous. Il est de notre responsabilité individuelle et collective. Chacun, à sa place, et tous ensemble, nous devons œuvrer activement à son édification. Il sera le fruit de nos efforts communs. Il sera ce que tous nous voudrons qu’il soit.

Pour ma part, je tiens à redire que je ne faillirai point, ainsi que j’en avais pris l’engagement, vous vous en souvenez, dès mon entrée en fonction comme président de la République.

Comme vous le savez, nous nous attelons patiemment à bâtir notre pays sur des bases solides. En observant le monde qui nous entoure, nous apprécions mieux nos options et nos actions, nous comprenons mieux encore, j’en suis sûr, la nécessité de veiller spécialement et jalousement au renforcement de la paix, au raffermissement de la démocratie et à la consolidation de l’unité qui demeurent les piliers de la construction nationale ainsi que les garants du développement, du progrès et de notre avenir commun. La paix, l’unité et la démocratie sont des valeurs sûres que je n’ai de cesse de prôner et que nous devons sans cesse renforcer. Elles n’ont pas de prix mais elles restent fragiles. C’est pourquoi, aujourd’hui encore, à cette occasion, je vous renouvelle mon appel à la vigilance permanente pour ne pas compromettre nos précieux acquis dans ces domaines. Pour moi, l’idéal, c’est que demain, ces valeurs soient ferment et définitivement ancrées dans les mœurs, les habitudes et les comportements.

Bien évidemment, malgré leur importance, elles ne sauraient constituer des fins en soi.

La paix, la démocratie et l’unité n’ont de sens que si elles concourent à l’épanouissement global de l’individu qui est au cœur du projet de société humaniste proposé dès l’origine par le Renouveau au peuple Camerounais. Je maintiens toujours la même vision des choses. L’objectif ultime de mon action demeure le développement durable du Cameroun au profit des Camerounais. Il s’agit de donner à chaque  Camerounais  la responsabilité de se nourrir, de se soigner, de se loger, d’élever ses enfants et d’assurer leur solidarité, d’aller et venir en toute saison et en toute sécurité, de bénéficier d’un emploi. C’est une grande ambition, la plus grande des ambitions qui sont les miennes et que je veux voir se transformer en réalité pour tous.

En examinant le chemin parcouru, vous constaterez que  d’importants progrès ont été accomplis dans de nombreux domaines, malgré les obstacles de toutes nature, notamment les crises à répétition qui réduisent substantiellement nos ressources, ainsi que nos propres insuffisances, en particulier l’inertie, la corruption et le détournement des biens publics qui affectent l’image de notre pays et nous privent de tant de satisfactions, notamment de centres de santé, de routes, de salles de classes pour ne citer que ces quelques priorités.

Fort de nos acquis mais aussi conscient de l’immensité des besoins et attentes, je poursuivrai plus ardemment la bataille pour l’amélioration des conditions de vie, la justice sociale et la lutte contre la pauvreté. Je le ferai avec d’autant plus de détermination que je sais pouvoir compter sur votre soutien qui ne m’a jamais manqué, surtout aux moments les plus difficiles. Je veillerai de plus près à la mise en œuvre des grands chantiers identifiés et dont les effets bénéfiques aideront à l’édification du Cameroun des années à venir.

J’irai jusqu’au bout dans la recherche des solutions au douloureux problème de l’emploi des jeunes qui constitue, à mes yeux, l’une des principales préoccupations d’aujourd’hui et de demain. J’irai jusqu’au bout dans la moralisation des comportements, la lutte contre la corruption et le détournement des biens publics. J’irai jusqu’au bout parce que j’ai confiance en vous.

A ce propos, je voudrais vous dire que j’entends les appels et les motions de soutien que vous ne cessez de m’adresser depuis peu. Je tiens à vous en remercier très sincèrement. Ils comptent parmi les meilleures marques d’encouragement qui me parviennent dans la conduite de mes responsabilités à la tête de l’Etat.

Enfin, je voudrais vous faire une confidence si vous le voulez bien. Lorsqu’il m’arrive de m’interroger sur nos enjeux nationaux et notre destin commun, comme c’est certainement le cas pour chacun d’entre vous, je pense aux Lions Indomptables qui ne sont jamais aussi forts qu’en période de doute et qui savent se relever à chaque fois de chaque faux pas perpétré.

C’est ce que j’appelle « l’esprit des Lions », autrement dit « the fighting Lions spirit ». Nous devions nous en inspirer en toutes circonstances pour déjouer toutes les manœuvres funestes, éviter les nombreux pièges qui nous sont tendus, en particulier ceux du découragement et de la démobilisation, mais surtout pour relever les multiples défis qui nous sont lancés. Comme nous, Camerounais, aimons à le dire : rien ne nous est impossible. Les victoires et les progrès sont à notre portée. Ne nous laissons pas distraire par des prophéties de mauvais aloi qui n’ont d’autre but que de semer le doute, la peur, voire le désespoir. Demeurons confiants en l’avenir. Redoublons d’ardeur au travail, redoublons de volonté, redoublons de détermination.

A cette condition, nous réussirons ensemble, et le Cameroun continuera sa marche en avant dans la paix, l’ordre et la stabilité.

Retour à l'accueil
 
Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés