Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

 

 

Rechercher

20 avril 2013 6 20 /04 /avril /2013 17:19

19 avril 2013
Mouvement Panafricain pour la Démocratie et la Justice

 

Communiqué de presse N° 007/MPDJ/2013

Rien ne doit surprendre en Afrique centrale : cet après-midi a commencé à Brazzaville la rafle de tous les Tchadiens et uniquement de Tchadiens, pendant que, ironie du sort et curieusement, le chef de l’Etat du Congo Brazzaville se trouve à Ndjamena. On peut aisément supposer que c’est la complicité de compères ; car la CEMAC ou la CEEAC ne sont pas des organisations d’intégrations, mais des clubs de dictateurs, de kleptocrates animés de visées anti citoyennes.

Peut-on faire une comparaison avec la CEDEAO ? Il n’y a pas match ; dans cette dernière sous-région, les citoyens voyagent avec la simple carte d’identité, il y a une totale libre circulation des personnes, des biens et d’établissement.

Il faut aussi remarquer l’existence d’une cours de justice qui a la compétence de condamner des Etats membres en leur adressant des injonctions.

L’autre paradoxe entre les deux régions : l’Afrique centrale est constituée des pays potentiellement les plus riches avec des chefs d’Etats parmi les plus riches et les populations les plus pauvres où il n’y a  jamais eu d’alternance démocratique, alors que dans la sous-région CEDEAO, les citoyens jouissent de toutes les libertés et l’alternance démocratique est la règle.

En égard à cette situation dramatique, nous lançons un vibrant appel à l’opinion internationale pour que la vie et la liberté des paisibles citoyens soient préservées.

 

Fait le 18 Avril 2013
Le Coordinateur Général Provisoire

Partager cet article

Repost 0
Published by Juliette Abandokwe - dans Congo Brazzaville
commenter cet article

commentaires

Textes De Juliette