Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

 

 

Rechercher

5 janvier 2013 6 05 /01 /janvier /2013 03:02
4 janvier 2013
La Nouvelle Expression


Le texte de la déclaration de Bangui datée du  31 décembre 2012 et signée par les responsables des partis de l’opposition démocratique centrafricaine.

Le 30 décembre 2012, le Président Boni Yayi, en sa qualité de Président en exercice de l’Union Africaine, a rencontré à Bangui le Général Bozizé. Suite à cette rencontre, le Général Bozizé s’est dit disposé à se rendre toutes affaires cessantes à Libreville pour des négociations et à former un gouvernement d’union nationale.

L’opposition démocratique exprime son étonnement le plus total face à subite inclination de Bozizé à aller aux négociations, lui dont l’agenda si changé n’a pas permis depuis sept mois d’accéder à la demande de tenue d’un dialogue inter centrafricain.  

S’agissant de la formation d’un gouvernement d’union nationale, l’Opposition démocratique dénonce cette incohérence qui consiste à vouloir aller aux négociations et en même temps à en annoncer déjà les résolutions à la place des deux autres organisations parties à ces négociations.

La profondeur de la crise actuelle impose à tous les acteurs conviés à se rendre à Libreville sans sujets tabous. Par conséquent, c’est ensemble que les sujets à débattre, en dehors de ceux qui coulent de source tels le niveau d’exécution des différents accords, l’échec du Dialogue Politique Inclusif, seront retenus.

Le Général Bozizé aurait tort de croire qu’il lui suffira, comme à son habitude, de parler de gouvernement d’union nationale pour que tous les problèmes cessent. Certes, il se trouvera toujours des personnes, sans grande base, dans les différentes organisations, pour trahir leurs engagements vis-à-vis de la nation en termes de défense de la démocratie pour se rallier sans conditions et prolonger les souffrances du peuple. Mais la grande majorité, exaspérée par l’Etat du pays, restera fidèle pour poursuivre cette lutte.

L’opposition démocratique réaffirme donc sa disponibilité à aller aux négociations de Libreville, en restant très vigilante face à un Général Bozizé  qui n’a jamais tenu parole et n’a consenti à négocier que contraint et forcé.

Ont signé :  

  • Honoré Douba  pour l’Alliance pour la Démocratie et le Progrès (Adp)
  • Christophe  Mbremaidou pour  l’Alliance pour la Solidarité et le Développement
  • Maître Nicolas Tiangaye, Londo et Jean-Paul Sekola pour la Convention Républicaine pour le Progrès Social (Crps)
  • Joseph Bendouga  pour le Mouvement Démocratique pour la Renaissance et l'Evolution de Centrafrique (Mdrec)
  • Martin Ziguele pour le Mouvement de Libération du Peuple Centrafricain (Mlpc)
  • Maître Crépin Mboli - Goumba pour le Parti pour la Transformation Radicale et l'Intégration des Etats (Patrie )
  • Louis Pierre Gamba pour  le Rassemblement Démocratique Centrafricain (Rdc)
  • Maitart  Djim-Arem pour l’Union Démocratique du Peuple pour le Progrès (Udpp).

Partager cet article

Repost 0
Published by Juliette Abandokwe - dans Centrafrique
commenter cet article

commentaires

femme russes 25/01/2013 08:41

....

Textes De Juliette