Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

 

 

Rechercher

9 novembre 2011 3 09 /11 /novembre /2011 17:27

27 octobre 2011
Joska Kaninda Nkole
Kongo Times

 

Attention danger ! La dernière carte de « Joseph Kabila » ? Avec Kigali et Kampala, Kinshasa veut-il embraser de nouveau l’Est de la République Démocratique du Congo (RDC) ?

 

http://afrique.kongotimes.info/thumbnail.php?file=images/FDLR___A_rebel_fighter_from_the_Democratic_Forces_for_the_Liberation_of_Rwanda_543726366.png&size=article_mediumBeaucoup des gens redoutent l’issu des prochaines élections en RDC. Même les tenants du pouvoir à Kinshasa n’en sont pas rassurés. Eux aussi envisagent, en leur manière, leur plan B. C'est-à-dire comment résister en cas d’une éventuelle insurrection.L’Est, ce ventre mou de la RDC, serait  encore visé. Une milice serait déjà en préparation et Kinshasa voudrait mettre à  contribution deux pays voisins : l’Ouganda et le Rwanda. Les mêmes qui avaient soutenu la « révolution » de l’AFDL et les dernières rebellions congolaises.  L’histoire voudrait-elle se répéter ?

 

Les récents passages,  à Kampala,  des personnalités politiques proches du pouvoir congolais fait penser à des tractations allant dans le sens d’alimenter, en armes, une autre rébellion à l’Est de la RDC. Nos limiers ont aperçus, à Kampala trois hautes personnalités congolaises. Il s’agit de monsieur Didier Kazadi Nyembwe, conseiller privée de Joseph Kabila,  de monsieur Bizima Karaha et du chef d’Etat major Général de la Police congolaise, le général Bisengimana.  Au cours de ce seul mois d’octobre 2011, ces trois personnalités congolaises se sont, tour à  tour, succédées en Ouganda.

 

Didier Kazadi a séjournée dans la capitale ougandaise du 03 au 06 octobre 2011.  Nos sources renseignent qu’il aurait pris langue avec des hauts responsables des services de sécurités tant militaires que civils de l’Ouganda et rencontré le général ougandais Salim Saleh( frère du président ougandais Yoweri Kaguta Museveni). C’est la rencontre avec le président Museveni qui n’aurait pas eu lieu. 

 

Du 7 au 9 octobre 2011, monsieur Bizima Karaha a été aussi aperçu à  Kampala (Hôtel Serena) et aurait aussi pris des contacts avec quelques officiels ougandais.  Sans véritable fonction officielle en RDC, Bizima Karaha est connu pour ses entrées faciles tant dans la cour du président rwandais Paul Kagame que dans celle du chef de l’Etat congolais Joseph Kabila. 

 

C'est depuis le  21  octobre que le  général Bisengimana de fouler aussi le sol ougandais et y séjourne au moment où nous mettons cet article en ligne. Ce numéro un de la police congolaise a aussi, dans son agenda,  la rencontre avec des officiels ougandais même si certaines sources ont affirmé qu’il était en route pour Bunia dans le district de l’Ituri.

 

C’est l’Ambassadeur Jean Charles Okoto qui devrait l’introduire auprès des officiels ougandais avant de s’envoler  pour aller battre campagne en RDC où il s’est présenté comme candidat à la députation nationale dans son Sankuru natal. Nos sources soutiennent que Charles Okoto met tout en œuvre pour bien vendre l’image de Joseph Kabila auprès des officiels ougandais. Dans ses bons rapports avec les officiels ougandais, il ne cesse de les convaincre à apporter le soutien qu’il faut au président congolais Joseph Kabila.

 

Entre la présence discrète des personnalités congolaises à Kampala, le général ougandais Salim Saleh avait eu le temps d’effectuer une visite éclair à Kigali au Rwanda (du 7 au 9 octobre) pour s’entretenir avec les autorités rwandaises sur l’attitude à prendre au cas où les élections congolaises  débouchaient à des troubles. Signalons que jusqu’il y a peu, Kampala croyait encore en la victoire de Joseph Kabila aux prochaines élections congolaises. Mais, aux dernières nouvelles, les autorités ougandaises se seraient rendues compte que le maître de Kinshasa ne bénéficierait plus de la même confiance qu’il avait en 2006 tant de l’intérieur que de l’extérieur de la RDC ( USA, Belgique et même France ).  D’où la nécessité de prendre des dispositions nécessaires pour pouvoir gérer les éventuelles crises politiques en RDC.  L’avis de Kigali, considéré comme garant au plus près  la situation de la RDC, serait de grande importance pour le pays de Yoweri Kaguta Museveni. Pour toute réponse, les hommes de Kigali aurait demandé à Salim Saleh de leur laisser le temps  de gérer la situation de la RDC et que la réponse appropriée viendrait au moment opportun.

 

Notons que les rapports entre le Rwanda et l’Ouganda se sont sensiblement améliorés ces derniers temps. Ces deux pays semblent déterminés à jouer un rôle essentiel dans l’évolution de la situation politique en RDC. Si Kigali veille sur la bonne marche des institutions politiques à  Kinshasa, Kampala se préoccupe plus de la situation sécuritaire et économique à  l’Est de la RDC. Tout  à fait logique qu’ils soient très regardant sur tout ce qui se passe en RDC.

 

Il nous revient que pour s’assurer de la maitrise de la situation de l’Est en cas de troubles après les élections, les tenants du pouvoir de Kinshasa envisageraient avoir une force acquise à leur cause dans cette région pour contrer toute insurrection d’autant plus que les Fardc peuvent ne pas réagir favorablement aux ordres du président Kabila. Le noyau composé par Kakolele et quelques éléments ex-CNDP ne pourrait que venir en appui à cette « milice » qui pourrait être constituée de certains éléments mayi-mayi du milieu. Cependant, Kinshasa serait buté à l’épineuse question de l’approvisionnement de cette milice en armes, avec une Monusco qui veille au grain en RDC. 

 

Les visites de ces personnalités congolaises auraient eu pour objectif, estiment des sources dignes de foi,  de convaincre l’Ouganda à faciliter la tâche à Kinshasa en approvisionnant, directement, l’Est du Congo en armes loin de tout soupçon  de la Monusco.  Une manière de demander à ce pays voisin de la RDC de se constituer en une base arrière pour cette force comme ce fut le cas avec les dernières rébellions congolaises. Selon toute vraisemblance, l’Ouganda hésiterait encore à adhérer à une telle logique et aurait posé des conditions parmi lesquelles celle de voir la société Tullow  Oil exploiter le pétrole de deux côtés du lac Albert (Ouganda et RDC).  Du côté de la RDC l’on serait prêt  à accorder à l’Ouganda des faveurs voulues si jamais cette demande était acceptée.

 

Conscient du fait que Kinshasa n’a pas la main mise totale sur la région orientale de la RDC, Kampala craindrait que des armes fournies par lui ne puissent tomber entre les mains des ses ennemis qui peuplent l’Est de la RDC.  Ce n’est pas l’Ouganda qui peut ignorer le caractère très versatile d’un homme comme Kakolele pour lui confier des armes sans risque de les voir se retourner un jour contre le régime de Kampala. Il y a aussi la présence des marines américains en Ouganda, avec toute la technologie appropriée qui surveillent les mouvements d’armes dans la région susceptibles d’alimenter les Islamistes, qui inquiète Kampala. 

 

En fait le deal entre Kinshasa et Kampala concerne l’exploitation du pétrole dans le lac Albert que les Ougandais voudraient voir exploiter par une même société en l’occurrence Tullow Oil sur les deux rives. Le président Museveni, dont l’actuel mandat repose essentiellement sur l’exploitation du pétrole, tient à ce que son homologue congolais donne le feu vert à la société Tullow Oil et en échange il pourrait accepter toute demande de Kinshasa surtout en cette période des élections en RDC. Malheureusement, la présence de ces marines américains risque de tout gâcher.  

 

Venus officiellement pour traquer les rebelles LRA de Joseph Kony, ces marines veulent installer une grande base américaine au Sud Soudan pour non seulement contrôler le Nord Soudan et la Corne de l’Afrique, mais aussi pour  avoir voix au chapitre sur le pétrole de la région.  Ainsi le pétrole de Graben Albertine ne sera plus une affaire des anglais, français et chinois. Les USA se sont rendu compte (un peu en retard) que les gisements immenses dans une région aussi sensible que les Grands lacs, risquaient de leur échapper. Cette présence des marines donnerait déjà des frissons au président Museveni qui est actuellement en bras de fer avec son Parlement à cause des commissions qu’auraient encaissé certains proches à lui.  Son entourage pense même que les Yankees seraient derrière ces parlementaires afin de bloquer les contrats déjà signés par le gouvernement ougandais avec les sociétés française et chinoise. C’est donc une affaire non seulement de gros sous mais surtout sécuritaire de la région et qui peut influencer grandement le maintien de certains régimes dans cette partie de l’Afrique que Washington voudrait tenir à l’œil. Les élections en RD Congo constituent donc une étape décisive dans la nouvelle géopolitique de la région et les décideurs du monde ne pourront pas tolérer que la gestion de l’espace congolais soit entre les mains des gens peu crédibles. Les choses risquent de surprendre car il ne faut pas voir l’actuelle situation en RDC sous l’aspect « course au pouvoir » en négligeant celui de la protection des intérêts occidentaux. Seul le candidat capable de lier les deux facettes d’un même problème saura tirer son épingle du jeu. Des Lobbies antagonistes sont en train de travailler en coulisses au moment où le pauvre congolais se demande qui, des candidats en lisse, pourra lui rassurer le pain quotidien.

 

La situation de l’Est du Congo demeure encore préoccupante.  Il faut éviter que ce pays replonge encore dans des troubles  du genre de ceux qui l’ont endeuillé pendant plus d’une décennie. La CENI a donc du pain sur la planche. Du sérieux avec lequel elle organisera les prochaines élections, dépendra la suite des événements politiques en RDC. Une très lourde responsabilité.

Partager cet article

Repost 0
Published by Juliette Abandokwe - dans RDCongo
commenter cet article

commentaires

maguydora 10/11/2011 06:40


Quelle imagination. Tu aurais mieux fait de postuler a Hollywood ou ton talent serait mieux exploite!
.


Juliette Abandokwe 14/11/2011 20:58



Très drôle.... Vous avez des autres des comme ça.......?



Textes De Juliette