Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

 

 

Rechercher

14 juin 2011 2 14 /06 /juin /2011 11:10

11 juin 2011

 Eric Lainé

 

Le fils d'un chef d'Etat africain suspecté de malversation / Rolls et Ferrari s'envolaient de Vatry


Au moment où la Croix-Rouge exposait ses kits en partance pour Haïti, les berlines de luxe du fils du président Obiang trônaient au fond du hangar de Vatry, en partance pour la Guinée Équatoriale, cet autre pays de misère.

 

Le fils et dauphin du président de la Guinée Équatoriale est au cœur d'une enquête judiciaire pour « recel de détournement de fonds publics » portant sur l'acquisition d'une flotte de voitures de luxe. Les véhicules, importés des Etats-Unis, ont séjourné à l'aéroport de Vatry avant de repartir par avion en Afrique, de fin 2009 à début 2010. La justice soupçonne la famille Obiang d'avoir pompé l'argent des puits de pétrole pour les financer.

 

Début 2010, le monde entier a les yeux rivés sur les chaînes de télé qui diffusent en boucle les images insoutenables du drame haïtien. Le 11 janvier, un séisme de magnitude 7 a ravagé Port-au-Prince et ses environs, provoquant la mort de plusieurs centaines de milliers de morts. Des appareils décollent des quatre coins du pays. Il est 15 heures ce 15 janvier et, à l'aéroport de Vatry, c'est aussi l'effervescence. Des dizaines de personnes s'affairent autour d'un avion-cargo à destination de ce pays que le tremblement de terre vient de précipiter un peu plus dans la misère.


Rolls-Royce et Ferrari

 

Le froid et le brouillard enveloppent un vaste hangar presque désert. Là, un représentant de la Croix Rouge présente aux journalistes la toile de tente et les outils d'un des kits à 750 euros en partance pour Port-au-Prince. En arrière-plan, au fond à droite du bâtiment, trône une autre cargaison. Elle aussi est en partance pour un de ces pays où les affamés courent les rues. La Guinée Équatoriale où la population vit en dessous du seuil de pauvreté.

 

Mais là-bas, point de catastrophe naturelle ni d'aide à l'horizon. Ironie du sort, la cargaison - qui prend discrètement la poussière sous le hangar de Vatry - n'est pas destinée aux plus miséreux. Elle se compose de plusieurs luxueuses berlines, comme en témoigne la photo agrandie du kit de démonstration pour Haïti, prise ce jour-là par l'union/L'Ardennais (notre document). Il y a là une Rolls-Royce, une Mercedes et d'autres marques prestigieuses.

 

Cette collection provient, selon les enquêteurs des Douanes, d'un lot de « 26 voitures de luxe et six motos (..) d'occasion d'une valeur de près de 12 millions de dollars acheminées à l'aéroport de Vatry (Marne) en provenance des États-Unis (par Teodoro Nguema Obiang) pour réexportation vers la Guinée Équatoriale », comme l'a révélé jeudi le site du Monde.fr.

 

Qui est ce richissime Teodoro Nguema Obiang ? Il n'est autre que le ministre des Forêts et de l'Agriculture du pays, fils du président en exercice et dauphin, candidat à la succession de papa. Celui qui règne en maître absolu sur le pays depuis plus de trente ans (voir par ailleurs).

 

Comment le fiston s'est offert ce lot de voiture - acheminé depuis les États-Unis où il dispose d'un pied à terre à 23 millions d'euros en Californie ? C'est ce que cherchent à déterminer deux juges parisiens et les policiers de l'Office central pour la répression de la grande délinquance financière (OCRGDF) en charge d'une enquête pour « recel de détournement de fonds publics ». Comme le confirme Gilles Darriau, directeur général de l'aéroport Vatry, « qui les a vus », le lot de véhicules de luxe est bien arrivé en novembre 2010. « Elles sont parties des États-Unis pour arriver à Charles-de-Gaulle puis elles ont été acheminées en camion jusqu'à Vatry. »

 

Impôt révolutionnaire et manne pétrolière

 

Il y a là « sept Ferrari, quatre Mercedes-Benz, cinq Bentley, quatre Rolls-Royce, deux Bugatti, une Aston Martin, une Porsche, une Lamborghini et une Maserati ». Depuis 2008, ce sont même 28 véhicules qui ont transité par Vatry, précise encore Le Monde. « On fait notre métier quelles que soient les marchandises. Pour nous, il s'agit de fret que ce soit du carrelage, des oranges ou des pièces de pipeline », indique le directeur général de l'aéroport. Il assure que l'affrètement s'est fait dans la plus grande transparence. « Tout ce qui arrive et part d'ici se fait dans le respect de la réglementation. Les Douanes sont là en permanence et les véhicules sont d'ailleurs partis en toute conformité. »

 

Pourquoi le lot à douze millions des dollars a-t-il fait un crochet par la Marne ? Gilles Darriau y voit plusieurs raisons. Il y a d'abord l'intérêt de l'affréteur. Et puis Vatry dispose de vols directs pour la Guinée Équatoriale. Sans compter que « nous avons une large capacité de stockage provisoire ». Et à un tarif sans doute moins prohibitif pour l'affréteur.

 

Cette nouvelle flotte de voitures de luxe s'est donc ajoutée aux hors-bord et autre jet privé à 33 millions de dollars du fils du président. Une collection indécente qui pique aujour-d'hui de curiosité les juges Le Loire et Grouman au grand dam du gouvernement français. Preuve en est puisque le parquet de Paris vient de refuser un élargissement de l'enquête à d'autres acquisitions troubles, comme une série œuvres d'art de plusieurs millions d'euros encore. Mais la justice française n'est la seule à s'être déjà penchée sur les activités du fils Obiang.

 

Au pays de l'oncle Sam, le quadragénaire s'est déjà fait « piquer » pour trafic illicite de produits stupéfiants. Sauvé par son immunité diplomatique, l'indécent rejeton - qui prélève « un impôt révolutionnaire » sur le bois et profite de la manne pétrolière - a depuis été suspecté de blanchiment d'argent ou de corruption par la justice américaine et espagnole. En vain. En France, une enquête a déjà été classée sans suite en 2007… faute de preuves.

Partager cet article

Repost 0
Published by Juliette Abandokwe - dans Guinée Equatoriale
commenter cet article

commentaires

obiang eneme nkulu 28/12/2011 22:50

la guinée equatoriale se fout pas mal de vos commentaires stériles. pourquoi ne refusez-vous pas notre argent dans vos pays ? tant qui y aura du pétrole, L'europe et les usa sont condamnés à
mendier en guinée equatoriale.

Textes De Juliette