Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

 

 

Rechercher

26 août 2011 5 26 /08 /août /2011 16:02

25 août 2011
Agence Ivoirienne de Presse - AIP

 

La Division des droits de l’homme (DDH) de l’Opération des Nations Unies en Côte d’Ivoire (ONUCI) a révélé, jeudi, trois nouveaux cas de violations des droits de l’homme ont été enregistrés dans deux villes de l’intérieur et dans la banlieue abidjanaise.

 

http://stpci.net/photos/ado0frci_1.JPGLors du point hebdomadaire de l’ONUCI, le porte-parole par intérim, Kenneth Blackman, a expliqué que des cas d’exécutions sommaires imputées aux éléments des Forces républicaines de Côte d’Ivoire (FRCI) à Sassandra, San Pedro et Yopougon-Yaosséhi ont été notés par la DDH qui continue son travail d’enquête et de vérification d’informations concernant des violations des droits de l’homme.

 

Selon M. Blackman, si deux éléments des FRCI mis en cause dans le cas de Sassandra ont été arrêtés, dans le cas des exécutions perpétrées à San Pedro et à Yopougon, par contre, « on n’a pas d’informations attestant à des arrestations d’auteurs présumés », ajoutant que la DDH a fait parvenir ces informations au ministre de la Justice qui a fait une requête à la Division de l’informer de tous les cas d’exécutions extrajudiciaires, afin que les autorités compétentes prennent des mesures adéquates en vue de mettre un terme à l’impunité.

 

Concernant la situation sécuritaire dans l’ouest du pays, des patrouilles conjointes se font de part et d’autre de la frontière ivoiro-libérienne par les forces onusiennes (ONUCI et MINUL), en vue de rassurer les populations et contribuer à leur sécurité, a déclaré le porte-parole par intérim de l’ONUCI, ajoutant que des séances de travail entre les forces impartiales, les Forces républicaines de Côte d’Ivoire (FRCI), d’autres représentants de l’Etat et les dozos, ont eu lieu en présence du Général Béréna de l’ONUCI.

 

Il a en outre relevé que durant la semaine écoulée, la force de l’ONUCI a effectué 1.371 patrouilles terrestres et aériennes à travers le pays, traité gratuitement 1.155 patients et distribué 24.500 litres d’eau potable aux populations ivoiriennes.

 

Le Conseil de sécurité de l’ONU, dans sa resolution 2000 adoptée le 27 juillet, a donné à l’ONUCI un mandat en particulier de participer à la démobilisation des anciens combattants et à la restructuration du secteur de la sécurité, conditions essentielles pour un rétablissement de la sécurité en Côte d’Ivoire. Il a également recommandé au Représentant spécial du Secrétaire général des Nations unies d’assister les autorités ivoiriennes pour l’organisation des prochaines élections législatives et d’en certifier le résultat, conformément à l’accord de Ouagadougou conclu entre les parties ivoiriennes en 2007, rappelle-t-on.

Partager cet article

Repost 0
Published by Juliette Abandokwe - dans Côte d'Ivoire
commenter cet article

commentaires

Textes De Juliette