Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

 

 

Rechercher

16 mai 2010 7 16 /05 /mai /2010 15:27

14 mai 2010

 David Nouwou

 La Nouvelle Expression

Cinquantenaire: Le retour de Biya très attendu

 

 Le président de la République, qui séjourne depuis une semaine en Europe, devrait être de retour à compter de ce jour. Pour accueillir les hôtes qu’il a personnellement invités.

 

 La Nouvelle Expression a annoncé en exclusivité, dans son édition du 7 mai, que Paul Biya devait se rendre le jour-même à Genève, pour « un cours séjour privé ». Le déplacement a effectivement eu lieu. Avec cette particularité que l’annonce en a été laconiquement faite par la suite sur les ondes de la radio nationale. Mais, pas d’images de la télévision d’Etat, comme d’habitude. Encore moins dans les colonnes du quotidien gouvernemental paru deux jours plus tard. Un voyage somme toute « ordinaire », selon des sources proches du palais. Mais qui intervient à quelques jours du démarrage des activités relatives à la commémoration du Cinquantenaire de l’indépendance du Cameroun dont le coup d’envoi a été lancé en début de semaine. Une cérémonie à laquelle le président de la République tient tant, à en croire des sources introduites.

C’est pourquoi les mêmes informations indiquent qu’il sera de retour à compter de ce jour. Au plus tard le dimanche 16 mai. Pour commencer à recevoir, dès lundi, ses premiers invités de marque dont des chefs d’Etat et de gouvernement venus pour prendre part à la conférence qui se tient les 18 et 19 mai. On se veut rassurant quant à sa présence effective. Cependant, dans les milieux sélects de la capitale, les proches du régime affichent quelques appréhensions. Parce qu’ils souhaitent que le président ne manque pas à ce grand rendez-vous qui est l’un des plus grands événements de son très long règne de 28 ans et dont il a fait de la réussite un défi personnel.

 

On imagine mal l’apothéose des festivités marquant la célébration du cinquantenaire de l’indépendance du Cameroun sans le principal acteur qui est le président de la République. Surtout que l’échéance coïncide avec la fête nationale du 20 mai dont, en tant que chef suprême des armées, il préside le grand défilé militaire. Ce n’est pourtant pas la première fois que Paul Biya effectue un « cours séjour privé en Europe » à quelques jours de la fête nationale. Et il est toujours revenu peu avant, pour la présider personnellement.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Juliette Abandokwe - dans Cameroun
commenter cet article

commentaires

Textes De Juliette