Textes de Juliette

26 avril 2011

Juliette Abandokwe 

 

Tant qu'il y aura l'impunité, l'arrogance extrême, les exécutions sommaires et extrajudiciaires, le viol des institutions d'un Etat-nation indépendant, aussi nègre soit-il, l'ingérence et l'occupation militaire étrangère, la castration de l'auto-détermination d'un territoire national à qui on a magnanimement "octroyé" l'indépendance le 7 août 1960, ainsi que la validation implicite par la communauté internationale de crimes contre l'Humanité, il faut vraiment rêver pour voir la place des félicitations à un Ouattara téléguidé par un Sarkozy criminel, président d'un Etat criminel. Un Etat qui n'admet pas ses crimes, à qui personne ne demande des comptes par complicité, au nom d’alliances économiques et historiques, et qui par conséquent ne paie pas une miette de ses propres factures, est un Etat-voyou par excellence. Les valets d'un Etat-voyou deviennent automatiquement des voyous, et sont assimilables à de vulgaires coupeurs de route. 

 

Certains opportunistes épistolaires, s'adjugeant le titre d'intellectuel africain, ayant perdu le souci de la dignité personnelle ainsi que celle des leurs, félicitent aujourd'hui Ouattara pour sa prise de pouvoir. Pourtant, Cheikh Anta Diop disait que l'intellectuel est celui qui met son intelligence au service de son peuple. Ces "plumitifs nègres", soutenant plus ou moins inconsciemment ceux qui ne veulent en tout cas pas le bien du peuple Africain, rattrapent par leurs écrits le lot de spoliations de leur peuple déchu. 

 

Même en admettant que Gbagbo n'était pas mieux, féliciter un coupeur de route, il fallait le faire!!  

 

Le Maitre-Voyou rit seulement sous cape!

  

La fabrication artificielle de la détente et de la démocratisation subite de la Côte d'Ivoire dans les médias, ou par le biais d'un certain milieu "intellectuel" africain où chacun pense détenir LA Vérité, ne réussira pas à convaincre qui que ce soit, sauf les auteurs de ces fabrications, que Ouattara est davantage un démocrate que Gbagbo. Féliciter un valet de la France, quel que soit le degré de désaccord qu'on peut avoir avec son prédécesseur, relève de l'inconscience, et surtout de la médiocrité d'une certaine tranche d'intellectuels qui sont décidément coupés et décalés de leur temps. Finalement, on ne sait plus ce que ça veut dire que d'être intellectuel en Afrique, surtout quand ces intellectuels passent leur temps à invectiver grossièrement en public ceux qui osent se distancer de leurs vues. La dignité intellectuelle et le respect élémentaire sont le plus souvent absents dans les échanges qui circulent, au bénéfice de palabres grandiloquents et pédants.

 

Pendant ce temps, les détracteurs de l'Afrique, ceux qui profitent de la faiblesse d'un peuple Africain, définitivement diront les afro-pessimistes, enfoncé dans l'état de colonisé dépendant et assisté, se frottent les mains, en continuant tranquillement et en toute impunité à vider le continent de ses ressources naturelles. Leur seul et unique but est ainsi atteint, puisqu' absolument aucun d'eux n’a la moindre intention d’implanter la démocratie en Afrique.

 

Une vraie démocratie "à l'occidentale" sur le continent Africain n'existera même jamais tant que les enjeux et les forces resteront déséquilibrés comme aujourd'hui, quoi qu'en disent nos valeureux Intellectuels Africains!

 

Tant que la France et ses alliés garderont le pouvoir de piller l'Afrique, il n'y aura jamais la paix ni un développement minimal décent en Afrique. 

 

Et en complément, tant que le peuple Africain ne se respectera pas lui-même, il ne pourra jamais exiger que les autres le respectent. 

 

Et tant qu'on le méprisera, il restera obligé, gémissant au quotidien, d'assister, impuissant et incompétent, au pillage de son sous-sol, à la violation des institutions qu'il n'a même pas lui-même créé, au viol de son économie par le biais d'un franc CFA imposé par le Colon devenu Néo-colon, et au paiement péniblissime et infini d'une dette dont il n'a jamais vu le capital de départ. 

 

A bon entendeur.

Retour à l'accueil
 
Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés