Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

 

 

Rechercher

1 octobre 2013 2 01 /10 /octobre /2013 10:13

1er octobre 2013
Fanny Minao-N’Diaye

 

Centrafrique: La lâcheté de la France

 

Ballet diplomatique vain, à la tribune des Nations unies mardi 24 septembre  à New York, Francois Hollande s’escrimait dans un soit disant “cri d’alerte”, comme il l’avait fait un an plus tôt pour le Mali disait t’il. Mais les parallèles s’arrêtent là.

Hollande a parlé, parlé, consulté ici et là, mais il ne fera rien pour la Centrafrique contrairement au cas malien, que non seulement il a contribué à stabiliser un peu, mais qu’il gonfle en argent.

A quoi sert de demander un soutien logistique et financier pour la force panafricaine qui doit se déployer en Centrafrique et compter, à l’entendre, à terme, environ 3600 hommes sans moyens et sans argent ?

En manque de crédibilité à l'intérieur, on tente le coup à l'extérieur

Trouver des os à ronger à l’international. Le cas syrien tombait bien pour Hollande qui imprudemment se mettait en bataille. Mais personne ne l’a suivi sur le dossier. Où d’ailleurs tout au plus il n’y servirait que de supplétif des américains comme le disaient les anglais en persiflant.
Le cas syrien se traite entre la Russie et les USA, la France est mise de côté.

Le cas Centrafrique qui pouvait servir de substitution tombe en vrille. Personne ne s’y intéresse, et les américains de dire que cela ne les intéressait pas non plus. Au grand dam de Ban Ki Moon le secrétaire général de l’ONU déplorant cette défection internationale sur le cas de la RCA.

De source armée française, un haut gradé nous confiait que le cas centrafricain pouvait se régler en quelques semaines avec 3.000 soldats français déployés dans le pays. Ce serait rapide et efficace. Et plus on attend, et plus cela sera difficile et coûtera cher. En outre, les rebelles ont eu depuis le temps de s’infiltrer, sans compter les troubles des pro-Bozizé qui s’y mêlent. Ce qui n’arrange rien. La France de toutes les façons devra tôt ou tard agir. Le monde n’est pas dupe. Pour cela qu’il regarde la France comme la responsable devant y agir elle-même.

Un pays déjà comorisé

On ne le voit que par des images. Pourtant, à l’intérieur, la mort va vers la mort, et on se demande encore comment y vivre. Son enterrement est annoncé dans l’indifférence générale.

Idriss Déby tire les ficelles. Le désordre dans les provinces, c’est lui le responsable, les rebelles prennent les ordres de lui. Et plus la Centrafrique plongera dans le chaos, et plus lui, de ses calculs en profitera. L’idée d’annexion de la RCA au TCHAD n’est pas qu’une vue de l’esprit. Autrement comment peut-on expliquer le refus clairement affiché du contingent tchadien dans la FOMAC de coopérer aux opérations de désarmement des ex Séléka ?

Les masques tombent enfin ! On sait dorénavant qui est qui ? Et surtout qui veut quoi.

Les fausses idées de guerre confessionnelles sont des idées diaboliques agitées par Bozizé déjà dès Décembre 2012 et Déby actuellement, pour justifier toutes les gabegies. C’est non seulement artificiel et faux, mais dangereusement démagogique.

Bossangoa, le sanctuaire des désespérances

Des affrontements là bas il y a 15 jours ayant causé plus de 150 morts identifiés, et plus de 36 000 déplacés intérieur ont transformé cette ville en pogrom. La préfecture de l’Ouham est exsangue. Il n’y a plus de quoi se nourrir ou se soigner, l’économie locale est par terre. Tout cela à cause de fous de tous bords qui se réjouissent de la descente aux enfers du pays. 

Et on tourne en rond, comme le disait Thierry Vircoulon, responsable de l’Afrique centrale à l’ICG.

« (…) Mais tant qu’il n’y aura pas une force internationale qui contraigne les commandants de la Seleka, et tant qu’il n’y aura pas un appui financier pour soutenir ce processus de Désarmement-Démobilisation-Réinsertion, les choses resteront assez virtuelles.»

L’heure n’est vraiment plus au baratin, mais à l’action.

Partager cet article

Repost 0
Published by Juliette Abandokwe - dans Centrafrique
commenter cet article

commentaires

Textes De Juliette