Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

 

 

Rechercher

6 janvier 2013 7 06 /01 /janvier /2013 23:26

5 janvier 2013
Josué Dikpi


Trop c'est trop!

L'unité nationale de notre pays est à jamais menacée par de manipulation politicienne de Bozizé et son clan, qui pointent du doigt les tribus Rounga et Goula, originaires de la région de Vakaga et Bamingi bangoran. D'où vient ce tonnerre de Séléka qui secoue le pouvoir Bozizé. je dis un non! Catégorique à l'amalgame totale des politiques qui le plus souvent sont prêts à manipuler l'opinion publique nationales dans le seul et unique but de trouve un bouc émissaire à leurs incompétence et surtout à leur mauvaise gouvernance qui leur retourne souvent dans la figure comme une éclaboussure de bouse de vache.

http://img.over-blog.com/600x450/1/81/85/96/photo-5/Photo-6/Photos-7/Images-8/photos-9/Photo-10/photos-11/photos-12/photos-13/Photos-14/Photo-15/photo-16/photo-17/rca1-puits-d-eau-potable-ACTED.jpgCentrafricaines, centrafricain la chasse aux sorcières dont nos compatriotes Rounga et Goula sont victimes doivent être condamnés par tous les centrafricains. Ne tombons pas dans l’amnésie historique, il y'a de cela 10 ans seulement sous le règne de Ange Felix PATASSE, après le putsch manqué de 28 mai 2001, les Yakoma ont été pourchassés, tous sans distinction ont été traités d'assaillants. dans l'administration les persécutions se matérialisaient à travers les fiches dressés par-ci par-là aux noms de tous ceux qui appartenaient à cette ethnie. Leur seul et unique pêché était d'appartenir à l’ethnie d'une groupuscule de personnes qui fomentaient un coup. 

Aujourd'hui le même scénario se répète avec les Rouga et Goula qui ont pour pêchés d'être originaire de l’extrême Nord Du pays et ayant des parents qui, eux, ont décidée de se rebeller contre le gouvernement central. A qui le tour demain?N'est ce pas que la responsabilité des actes posés par un individu n'engage que lui? A Bozizé et son entourage qui s'adonne à cette persécution, et répression de nos compatriotes Rounga et Goula. Si Le défunt Président PATASSE faisait autant quel serait le sort des Gbaya quand il était dans la brousse? On en a marre de vivre cela à moindre trouble politique. Nous sommes tous des Rounga et Goula.

A l'heure où j'écris cet article, beaucoup des dignes fils du pays appartenant à ces ethnies font objets de l'arrestation arbitraire. Je demande à nos autorités de faire preuve de sagesse et de se ressaisir pour mieux gérer cette crise, et d'arrêter de manipuler et monter les centrafricains les uns contre les autres. Si cela n'est pas fait il répondra de leurs actes plus tard et l'histoire les jugera.

Partager cet article

Repost 0
Published by Juliette Abandokwe
commenter cet article

commentaires

Textes De Juliette