Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

 

 

Rechercher

30 mai 2010 7 30 /05 /mai /2010 19:38

29 mai 2010

RFI

 

  

L'ONU a adopté le 28 mai 2010, une résolution permettant de réduire les effectifs de la Monuc, rebaptisèe « Monusco » en RDC, d’au moins 2000 casques bleus.

 

 

 

C’est à l’unanimité que le Conseil de sécurité des Nations unies a adopté le 28 mai 2010, la prolongation d'un an du mandat de la Monuc, baptisée désormais « Monusco », la mission de l'ONU pour la stabilisation en RDC. Dans cette nouvelle résolution, le Conseil autorise le retrait d'un maximum de 2 000 casques bleus d'ici la fin du mois de juin. Le gouvernement se dit satisfait bien qu'il souhaite un retrait total fin 2011.

 

En réduisant les effectifs militaires de seulement 10%, l'ONU n'accède que partiellement au vœu du président Kabila qui a souhaité le retrait de tous les casques bleus d'ici la fin de l'année prochaine. Le Conseil de sécurité n'a programmé aucun calendrier de départ . En fait, les Etats membres estiment que la RDC n'est pas suffisamment sécurisée et stable pour envisager un retrait total de la mission. Une évacuation trop rapide fait craindre de nouvelles violences.

 

Dans ces conditions, le Conseil n'envisagera de reconfigurer la Monusco qu'en fonction de l'évolution de la situation sur le terrain, et en fonction aussi du degré d'achèvement de plusieurs objectifs.

 

En clair, les Nations unies attendent de voir le résultat des opérations militaires menées contre les divers groupes armés dans les trois provinces de l'Est . L'ONU veut également évaluer la capacité du gouvernement congolais à protéger les populations et à imposer l'autorité de l'Etat sur tout le territoire.

 

Lors de sa dernière visite à Kinshasa, le chef de délégation du Conseil de sécurité, le Français Gérard Araud, avait déjà indiqué que le retrait serait fonction du terrain. Ces termes ont donc été repris dans la nouvelle résolution. Voilà qui devraient satisfaire les ONG qui, comme Oxfam, constatent que de nombreuses régions du Congo restent plongées dans l'insécurité et la violence.

La moindre réduction du nombre de casques bleus a déclaré, le 28 mai l'organisation britannique, pourrait être une mauvaise nouvelle pour les Congolais.

Partager cet article

Repost 0
Published by Juliette Abandokwe - dans RDCongo
commenter cet article

commentaires

Textes De Juliette