Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

 

 

Rechercher

30 mai 2010 7 30 /05 /mai /2010 18:47

29 mai 2010

Xinhuanet

 

 

La circulation illicite et la prolifération des armes en République démocratique du Congo (RDC) constituient une véritable calamité, une menace contre la paix et le développement intégral de l'homme et de la société.

Le vice-ministre congolais de l'Intérieur et de la Sécurité Georges Zuka a fait ce constat vendredi à Kinshasa, lors d'un atelier sur la mise en oeuvre du Programme d'action sur les armes légères et de petit calibre.

Il a souligné à cette occasion que le malheur de la RDC est d'avoir des hommes et des femmes qui utilisent des armes comme moyens de revendication et fonds de commerce, mettant la paix en cause et rendant le développement difficile.

De son côté, le secrétaire permanent de la commission nationale de contrôle des armes légères et de petit calibre et de réduction de violence armée, José Ikongo, les situations de conflit ou de criminalité imposent des coûts exhorbitants aux Etats, aux communaités et aix individus car, elles conduisent à la fermeture des écoles, détruisent les familles, entravent le bon fonctionnement des infrastructures, affaiblissent l'Etat de droit et empêchent l'aide humanitaire d'atteindre les populations en dé tresse.

Il a réaffirmé, en établissant un lien institutionnel entre sé curité et développement que la réduction de ces aemes favorisera une approche intégrée à la construction de la paix, après des multiples conflits que la RDC a connis. José Ikongo estime en outre que la RDC peut jouer un rôle central pour appréhender ce problème de prolifération des armes légères et de petit calibre et de réduction armée.

Partager cet article

Repost 0
Published by Juliette Abandokwe - dans RDCongo
commenter cet article

commentaires

Textes De Juliette