Textes de Juliette

21 janvier 2010


Devant l’intransigeance du régime autocratique et anarchiste de Deby au Tchad, de faire décamper la MINURCAT de son sol et la réaction immédiate  du porte-parole du Secrétaire Général de l’ONU à traves les médias internationaux, il y a lieu à parier que les deux partenaires s’acheminent indubitablement vers un clash inévitable dans les jours à venir.

En effet, selon le porte-parole de l’ONU, le mandat de la MINURCAT obéit  à une décision du Conseil de Sécurité contrairement aux souhaits exprimés par  le Gouvernement tchadien.

Aussi, ajoute le porte-parole de l’institution onusienne que la situation humanitaire et sécuritaire à l’est du Tchad, requiert un appui international pour aider les autorités en place qui ne peuvent seules relever  ces défis auxquels elles font face.

L’ONU qui espère que le Gouvernement tchadien reconsidère sa position actuelle, envisage d’envoyer sur place une délégation pour discuter avec les autorités locales.

Mais connaissant parfaitement les œuvres du régime de Ndjaména, le scepticisme fait planer une impasse quant à l’issue meilleure pour un consensus avec l’ONU d’où les risques réels d’un clash se pointent à l’horizon.

A suivre de prés ce dossier.

Retour à l'accueil
 
Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés