Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

 

 

Rechercher

21 juin 2011 2 21 /06 /juin /2011 14:49
15 juin 2011
Tchadanthropus

Réaction du Quai d'Orsay (Affaires étrangères françaises) aux arrestations des opposants qui rentrent après dialogues. Le cas Abderaman Koulamallah en question.


http://storage.canalblog.com/09/53/144170/28075926.jpgQ - L’opposant tchadien Abderaman Koulamallah, revenu au pays en prenant au sérieux «la politique de la main tendue» du président Déby, dort depuis plusieurs jours en prison. Quelle réaction vous inspire cet épisode de la vie politique tchadienne ? N’y voyez-vous pas une menace sur les efforts de réconciliation nationale, particulièrement le retour des opposants encore en exil ?

R - Nous avons appris l’arrestation du porte-parole d’une coalition rebelle tchadienne, M. Abderaman Koulamallah à son retour au Tchad le 8 juin. M. Koulamallah avait été condamné par la justice tchadienne au motif de sa participation à l’attaque rebelle sur Ndjamena fin janvier 2008.

Nous invitons les autorités tchadiennes à poursuivre le dialogue en vue d’une participation des anciens rebelles à la vie politique nationale, en application des accords du 13 août 2007. Ceux-ci visaient en effet au renforcement du processus démocratique au Tchad et appelaient l’opposition armée à rejoindre les négociations de paix déjà engagées afin de participer à ce dialogue politique. Les moyens d’apaiser ces relations avec les anciens rebelles et de les inciter à rentrer au Tchad doivent être recherchés.

Partager cet article

Repost 0
Published by Juliette Abandokwe - dans Tchad
commenter cet article

commentaires

Textes De Juliette