Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

 

 

Rechercher

17 février 2010 3 17 /02 /février /2010 21:53

16 février 2010
ANR

L'opposition tchadienne doit gagner la bataille de la morale

Quand on accepte de fournir des services douteux contre de l’argent, cela s’appelle de la prostitution. Certes cela présente l’avantage de gagner de l’argent facilement et rapidement, mais il faut satisfaire les caprices du client et obéir à son souteneur. Le client est, par définition exigeant et volage, et le souteneur vous abandonne dés qu’il a trouvé des « gagneuses » plus efficaces.

C’est exactement ce qui arrive aux opposants/businessmen. Ayant vendu leurs atours à tous ceux qui voulaient d’eux, ils s’étaient habitués au luxe et à l’argent facile. Mais leurs clients et leurs souteneurs, pourtant peu difficiles et bien peu délicats, ont fini par s’apercevoir qu’ils ne rendaient pas les services promis.

Depuis quelques semaines, les opposants/businessmen connaissent la déchéance des prostituées sur le retour. Eux qui ont confisqué à leur profit la rébellion tchadienne, eux qui ont abandonné les soldats honnêtes à la faim et au danger, eux qui ont trahi l’espérance du peuple, les voilà rattrapés par leur passé de mensonges et de rapines.

Familiers des plus belles villas de Khartoum, les voilà maintenant parqués dans des baraques d’où ils partiront bientôt pour la Libye, essayer de se vendre à Deby une fois de plus. Mais le tyran sait que la valeur marchande de ces individus est nulle, pour ne pas dire négative, tellement leur image de marque est mauvaise. Pourtant, après maintes humiliations, Deby finira par les accueillir, car il a tout intérêt à présenter ces vendus comme les « dignes » chefs de la rébellion. Ces ralliés vont déconsidérer, comme d’habitude, l’opposition et désespérer un peu plus les Tchadiens, qui auront du mal à croire qu’il existe une alternative au système debyque.

Quelques semaines après leur ralliement, Deby va les éliminer et c’est justice. Ce qui est étonnant, c’est que le même mécanisme se répète depuis 20 ans et que le nombre de candidats à l’essorage debyque ne faiblit pas. Deby génère une telle gangrène morale qu’il fabrique des traitres et des idiots à la chaine.

Cette pourriture de l’esprit et du cœur constitue le plus grand danger pour notre pays car ces cellules cancéreuses bouffent toute l’énergie du Tchad. Elles se nourrissent de tout ce qui est propre, de tout ce qui est sain, de tout ce qui est bon, pour assurer leur croissance.

Voilà pourquoi l’opposition doit gagner la bataille de la morale et de la conviction. Deby se maintient au pouvoir en faisant croire au peuple que tout est pourri et qu’il n’existe aucune autre solution que le cynisme et la corruption. Nous devons au contraire, démontrer par notre attitude, qu’il existe de la générosité, de la grandeur et de la fraternité dans toutes les couches de la population tchadienne.

Il ne faut pas croire que Deby est fort militairement. Il a été mis en sérieuse difficulté chaque fois que quelques centaines d’hommes déterminés l’ont attaqué. Bien sur il a bénéficié du soutien honteux de la puissance coloniale, mais il s’en est surtout sorti car les opposants/businessmen n’ont jamais eu le soutien du peuple qui voyait en eux d’autres Deby en puissance.

Un héros révolutionnaire, disait Saint Just, « est un héros de bon sens et de probité » , d’ailleurs, grâce à ces deux termes inconnus de Deby et de ses clones, la révolution française a eu lieu. L’ANR et ses alliés ne roulent pas sur l’or, ils n’obéissent pas à des puissances étrangères, mais à des principes simples : l’amour de leur pays, le respect de l’autre et une bonne dose de réalisme.

Pendant des années on nous a raillés, moqués et vilipendés. Pourtant nous avons continué notre route avec une invincible patience car nous sommes sur de vaincre. Nul ne peut s’opposer indéfiniment au peuple.

Oui nous allons chasser Deby et renverser cul par-dessus tête tous ces vampires qui se repaissent de notre sang. Car le jour se lève toujours, même après la plus sombre nuit. La vie triomphe après la mort la plus atroce, et nul dictateur ne peut emprisonner longtemps l’espérance.

Oui, nous allons renverser Deby, même avec nos mains nues, mais pour cela, il faut que chacun s’y mette.

Tchadiennes, Tchadiens, battez vous, chacun à votre place, chacun avec ses moyens, chacun avec ses idées et rejoignez l’ANR, le parti du renouveau !

anr.tchad@gmail.com

Partager cet article

Repost 0
Published by Juliette Abandokwe - dans Tchad
commenter cet article

commentaires

Textes De Juliette