Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

 

 

Rechercher

14 mars 2010 7 14 /03 /mars /2010 12:50

14 mars 2010
Source: CultureFemmes


Togo et réélection contestée de Faure Gnassingbé : Manifestation à Lomé de l’opposition et des pro-Gnassingbé

Double manifestation pacifique samedi 13 mars au Togo, où les partisans de Jean-Pierre Fabre (candidat malheureux à la présidentielle du 4 mars), et de Faure Gnassingbé (qui se succède à lui-même), étaient dans la rue. Les deux cortèges ne se sont cependant pas croisés.

Jean-Pierre Fabre, qui dirigeait la marche de samedi, conteste la réélection de Faure Gnassingbé, crédité de 60,9% des voix contre 33,9% pour le candidat de l’opposition (UFC - Union des forces de changement). Ce dernier accuse le camp du président sortant de fraude électorale.

Faure Gnassingbé n’a suscité aucun grand enthousiasme officiel. La France, ex-colonisateur, n’a pas transmis ses félicitations et l’Union euroépenne n’a pas hésité à pointer du doigt des manquements lors du scrutin, parlant de "mesures insuffisantes de transparence".

Comme l’écrit
 LeMonde.fr : "Faure Gnassingbé, le fils du général Eyadéma qui dirigea d’une main de fer le Togo pendant trente-huit ans, a été déclaré réélu avec 60,92 % des voix, samedi 6 mars au soir à Lomé. Mais son ambition d’être légitimé par un scrutin transparent, cinq ans après une élection truquée marquée par 500 morts, semble hors d’atteinte."

Toujours selon cet article du Monde.fr : "La France a refusé, lundi 8 mars, de se prononcer sur la victoire au Togo du chef de l’Etat sortant Faure Gnassingbé. ’N’ayant connaissance ni des résultats définitifs de l’élection présidentielle, ni des rapports définitifs des différentes missions d’observation électorale présentes sur place, je ne suis pas en mesure de répondre à votre question’, a répondu à la presse Bernard Valero, porte-parole du ministère des affaires étrangères français. Il était interrogé sur le fait de savoir si la France reconnaissait la victoire du président sortant."

Faure Gnassingbé a accédé au pouvoir en 2005 à la suite du décès de son père Gnassingbé Eyadéma. Celui-ci était à la tête du Togo depuis 38 ans. Autre pays du continent où un fils a succédé à son père, le Gabon, avec l’élection controversée 30 août 2009 d’
Ali Bongo, dont le père Omar Bongo dirigea le Gabon pendant près de 43 ans.

Partager cet article

Repost 0
Published by Juliette Abandokwe - dans Panafrique
commenter cet article

commentaires

Textes De Juliette