Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

 

 

Rechercher

8 mai 2011 7 08 /05 /mai /2011 03:08

7 mai 2011

KOACI

 

Note de Juliette: Ceux qui téléguident le Président du Togo, notamment en validant systématiquement les fraudes électorales qui lui permettent de rester au pouvoir et de violer grossièrement la volonté populaire, doivent impérativement être désignés comme co-responsables.

 

Les langues se délient de plus en plus sur les allégations de tortures à l’Agence Nationale de Renseignement (ANR). Pour le Chef d’Etat Major général des FAT, le Gal. Atcha Mohamed Totokpina, c’est au Président de la république de répondre de ses accusations.

 

Placée sous l’autorité du Président de la République, l’Agence Nationale de Renseignements (ANR) dirigée par le Col. Yotroféi Massina défraie la chronique ces derniers temps. Devenue un lieu de détention, l’ANR est un centre où se pratique la torture sur les détenus. De source proche des organisations de défense des droits de l’homme, des témoignages poignants abondent sur les méthodes aussi atroces que rétrogrades mis en œuvre par les protégés du Col. Massina.

 

« Quand on m’a amené, j’ai vu deux individus menottés depuis 95 jours. Il s’agit de deux collaborateurs de Kofi Yamgnane », a rapporté une des victimes passée par l’ANR au cours de sa détention. En effet, les deux collaborateurs de l’ancien ministre français avaient été enlevés en son domicile peu après l’élection présidentielle du 04 mars 2010. On ignore à ce jour, ce qui leur est reproché. 

 

Autre révélation effrayante, le cas d’une personne sur qui les éléments de l’ANR ont passé toute une nuit à lui verser dessus, de l’eau glacée. Menotté des deux mains, deux éléments l’ont exposé sur la cour la nuit. Ont concassé des barres de glaces dans l’eau, qu’ils lui versent dessus quasiment toute une nuit durant. D’autres détenus sont exposés aux bruits d’un groupe électrogène la nuit ou sont soumis aux supplices de menottes à vices.

 

Le jour, certains sont parfois exposés au soleil et on leur demande d’écarquiller les yeux pour voir le soleil. C’est notamment le cas de l’homme d’affaire, Agba Bertin dont l’image avec la menotte au lit au Centre hospitalier universitaire de Tokoin, où il a été admis dans la salle de réanimation, a ému plus d’un à Lomé. C’est aussi à l’ANR que sont gardés Kpatcha Gnassingbé et ses co-accusés. Les éléments du Col. Yotroféi Massina qui estiment qu’ils sont là, dans leur « Royaume », refusent de donner suite aux permis de communiquer décernés par les juges aux parents des détenus.

 

« Bienvenu dans notre Royaume. Ici nous ne connaissons pas la justice. Après Faure Gnassingbé, c’est nous », se plaisent t-ils à dire à leurs victimes exposées à diverses sévices corporelles et humiliantes. « Pour faire parler un détenu ramené de la Côte d’Ivoire, ils lui ont mis un fusil sur la tempe », rapporte un autre ancien pensionnaire de l’ANR. Le nom d’un commandant et celui d’un capitaine reviennent souvent dans les témoignages.

 

Le drame, c’est que le Chef de l’Etat Faure Gnassingbé dont dépend cette agence, s’est permis de décorer le Col Yotroféi Massina, au moment où les organisations de défense des droits de l’ homme ainsi que la presse rapportent les allégations de tortures à l’ANR. Interrogé sur la question lors de la journée porte ouverte sur les Forces Armées Togolaises (FAT) le Gal Atcha Titikpina a rétorqué qu’il fallait poser la question à la Présidence de la république dont dépend l’ANR. Faure Gnassingbé serait donc celui qui pourrait avoir à répondre de ces crimes qualifiés d’imprescriptibles. 

 

Selon nos indiscrétions, deux avocats togolais viennent de saisir la Commission des droits de l’homme et des peuples de l’Union Africaine, sur les allégations de tortures à l’ANR. Récemment, la question a été également soulevée par la Commission des droits de l’homme des Nations-Unies lors d’une rencontre à New York. 

Partager cet article

Repost 0
Published by Juliette Abandokwe - dans Panafrique
commenter cet article

commentaires

Textes De Juliette