Un tragique destin commun, contre la Françafrique

Le Tchad d'aujourd'hui est intimement lié au Centrafrique, Cameroun, Gabon, Congo Brazza, pour ne citer que ceux-là! Nous sommes tous dans la même galère, esclaves de dirigeants pourris jusqu'à la moelle, et complètement assujettis à la France!

 

La France se moque du monde entier, et manipule ses alliés sur l'échiquier mondial.

Honte à la Communauté Européenne, à l'ONU et à l'Union Africaine!

 

Tous ces groupements transnationaux sont à la solde de l'or noir et autres richesses minières de l'Afrique. Un pillage finement orchestré, et complètement banalisé dans l'opinion publique internationale. A quand des groupements transnationaux purement africains, et véritables soutiens au développement de l’Afrique.

 

La défense des réfugiés du Darfour… Quelle comédie sinistre et honteuse !

2100 des 3700 soldats de l’EUFOR sont des Français. Quel heureux hasard.

 

Le gouvernement légitime du Tchad doit être soutenu, selon les dires du Président Sarkozy.

Ben voyons ! Aussi légitime que les gouvernements Bozizé, Bongo, Sassou Nguesso et Biya… ! Les démagogues manipulateurs de constitutions ! Les amateurs de pétrodollars au goût si sucré.

 

Il est donc devenu légitime de magouiller la Constitution en cours de route !

 

Légitime d’écraser les démocratiquement élus en marchant sur la capitale, pillant, tuant et violant au long du chemin ! De dilapider tout le budget de l’Etat à la seule défense du régime.

 

Légitime de vendre et de brader les richesses du sous-sol national, et de se mettre tout l’argent dans la poche.

 

Légitime de brader la dignité humaine et les droits élémentaires de son peuple.

 

Ces rebelles-là, légitimé et blanchi par une France qui se sent au-dessus des lois et de tout soupçons, sont ensuite légitimés par des pseudo-élections pseudo démocratiques, par des pseudo électeurs conscients et convaincus du bien fondé des actions de ces pseudo généraux présidents !

 

Les lois constitutionnelles ne valent plus rien aujourd’hui. Car ce qui ne vaut rien en Afrique, ne vaut rien non plus en Europe.

Pourtant les européens ne se laisseraient jamais faire, si d’aventure un dirigeant osait évoquer un changement de la Constitution à son avantage. En Afrique, il suffit d’interdire les manifestations publiques, d’interdire les concerts de casseroles, et de menacer les populations de représailles par les armes, et le tour est joué ! Il leur suffit de mettre les journalistes et les opposants sous les verrous, et on n’en parle plus !

 

Il suffit qu’un ministre de la Défense fasse un petit saut de quelques heures chez son vassal tchadien, et l’affaire est dans le sac.

 

Vraiment, l’indécence fondamentale de l’évolution socio-politique en Afrique est ahurissante ! Pourtant les petits ne resteront pas éternellement petits, et les grands tomberont de leur piédestal un jour ou l’autre. Impossible n’est pas africain !

 

Malgré les apparences, et malgré les injustices monumentales grandissantes, l’Africain se lève déjà. Car il ne peut pas accepter de rester esclave et victime pour l’éternité. A force de réfléchir, de se révolter, et de dénoncer, son heure de gloire viendra, car tout le monde sait que la lutte paie toujours.

 

L’Africain n’est pas moins tenace que les autres. Au contraire.

 

Le temps lui donnera raison.

 

Juliette Abandokwe

6 février 2008

Le Temps du Réveil....

« L’arme la plus puissante dans les mains des oppresseurs, est la mentalité des opprimés ! »


Stephen Bantu Biko

Textes de Juliette

 
Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés