Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

 

 

Rechercher

18 janvier 2010 1 18 /01 /janvier /2010 15:09

18 janvier 2010
Yolande Tankeu
Camer.be

 

Ils étaient presque une centaine de commerçants du marché central de Douala à descendre dans la rue pour exiger de la part des autorités locales la réouverture de cet espace commercial fermé depuis  le 15 décembre 2009 suite à un incendie. Le marché central de Douala, est considéré comme un des plus grands de la sous-région avec 4 000 à 5 000 commerçants. Ce jour, aux environs de 10 heures, les manifestants ont entrepris une marche contre les services du gouverneur de la région du Littoral pour se faire entendre face à ce qu’ils considèrent comme un manque de volonté des pouvoirs publics.

Le marché central de Douala devrait être ouvert au grand public depuis le 11 janvier 2010. L’annonce  du préfet du Wouri, Bernard Okalia Bilai, lors d’une visite  en ces lieux avait suscitée de la part des commerçants dudit marché tant d'admiration. En décembre dernier, le gouverneur de la région du littoral  était accompagné du Délégué du gouvernement auprès de la Communauté urbaine de Douala, Fritz Ntonè Ntonè et de Denise Fampou, maire de la Commune d’arrondissement de Douala 2ème.

Une liste des commerçants déjà recensés était supposée être affichée et mise à la disposition de tous. A ce jour, selon les manifestants, rien n'a été fait.

Selon les manifestants de ce matin (lundi 18 janvier 2010, ndlr), les pouvoirs publics et surtout la Communauté urbaine de Douala (CUD) « ne veulent pas apporter une solution rapide et efficace à ce problème ».

Selon différentes sources policières et militaires ainsi que des pompiers, l'incendie du marché,  n'avait pas fait de morts. Plusieurs personnes dont des pompiers, intoxiquées par l'importante fumée dégagée, avaient cependant été transportées à l'hôpital.

La municipalité a entrepris de reconstruire 450 boutiques pour recaser les sinistrés en attendant la réfection totale de l’édifice.
L’opération se heurte actuellement à certaines difficultés, d’où la décision des autorités de « procéder progressivement à la réouverture du marché ».

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Juliette Abandokwe - dans Cameroun
commenter cet article

commentaires

Textes De Juliette