Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

 

 

Rechercher

30 mai 2010 7 30 /05 /mai /2010 12:19

30 mai 2010

Source: ANR

 

 

Deby s'apprête à passer à l'échelle industrielle dans le racket contre les réfugiés et les populations civiles à l'Est du Tchad.

 

 Mensonge d’Etat au grand jour.

 

 

 "Toutes les dispositions sont prises" pour maîtriser la situation sécuritaire dans l'est du Tchad après le retrait à la fin de l'année de la mission de paix de l'ONU (Minurcat), a assuré samedi le gouvernement tchadien, redonnant des assurances notamment aux réfugiés.

 

 "Toutes les dispositions sont prises pour que nos forces de défense et de sécurité assument leur importante mission avec tact et professionnalisme", a déclaré à la radio nationale le porte-parole du gouvernement, Younouss Kedallah, rejetant des inquiétudes exprimées depuis l'annonce du départ de la Minurcat (Mission des Nations unies en République centrafricaine et au Tchad).

 

 Il n'y aura "aucun vide sécuritaire" dans l'est du Tchad au lendemain du retrait. "Nos forces sont aguerries et dotées des moyens adéquats pour faire face à toutes les situations", a assuré M. Kedallah quatre jours après une déclaration similaire du chef de la diplomatie tchadienne à l'AFP.

"La sécurité des réfugiés, des personnes déplacées et des organisations humanitaires sera assurée par le Détachement intégré de sécurité (DIS)", les policiers et gendarmes tchadiens formés par l'ONU pour veiller sur les camps de réfugiés, a-t-il ajouté.

 L’ONU et l’occident sont témoins des déclarations officielles du gouvernement debyque. Ils ne pourront pas dire comme d’habitude «  je ne savais pas » lorsque les exactions contre les civils et les réfugiés vont se mettre en place systématiquement dés le départ des troupes onusiennes.

La France qui maintient Deby sur son trône couvert de sang et qui couvre les exactions grâce à son corps expéditionnaire sera la premiere coupable morale de ce qui va suivre.

 

Mais des dizaines de rapports accablants existent, quelles preuves de plus faut il donner pour montrer l'horreur debyque ? 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Juliette Abandokwe - dans Tchad
commenter cet article

commentaires

Textes De Juliette